Henry Mintzberg (1939) – « Le management, voyage au centre des organisations » -1989

Mintzberg a beaucoup travaillé sur les organisations considérées globalement et moins sur les individus qui les composent. Ses ouvrages traitent beaucoup des structures mais il a également identifié deux types de stratégies :
Dans son ouvrage « Grandeur et décadence de la planification stratégique », Mintzberg passe rapidement en revue les différentes significations qu’on accorde au mot stratégie. La stratégie peut être un plan, une direction, une trajectoire ou un guide pour l’action orientée vers le futur. Mintzberg parle alors de « stratégie délibérée » qui précède l’action. La stratégie peut aussi constituer une forme, une structure cohérente au cours du temps. Mintzberg qualifie de « stratégie émergente » qui émerge de l’action celle qui correspond aussi bien à une structure inventée en temps réel à même l’action collective des individus, qu’à une structure qui naît de plusieurs actions dispersées qui convergent à leur insu. Bien sûr, c’est pendant ou après l’action, qu’on voit apparaître la stratégie émergente. Enfin, pour certains et en particulier pour les adeptes de l’école de Porter nous dit Mintzberg, « une stratégie est une position, c’est-à-dire une détermination de produits particuliers dans des marchés particuliers » alors que pour d’autres, « une stratégie est une perspective, c’est-à-dire une façon qu’à l’organisation de faire les choses, une vision d’ensemble.