Gary Hamel; C.K. Prahalad – “The core competence of the corporation”, Harvard Business Review, 1990

Les concepts de base du management ne peuvent plus répondre aux défis actuels qui se posent aux organisations. L’incertitude et la difficulté à prévoir dans un contexte d’ouverture internationale et de ruptures technologiques ont imposé le passage de la logique de la planification à celle de la réactivité et de l’invention stratégique.

Les entreprises doivent être plus évolutives, adapter leurs compétences, et « engager la course pour le futur » selon l’expression d’Hamel et Prahalad.
Pour cela, l’une des tâches essentielles du management est d’identifier, d’exploiter et de protéger les actifs (rares). Le terme de compétences centrales (core competencies) est évoqué. Celles-ci constituent les résultats des apprentissages collectifs portant notamment sur la coordination et l’intégration des différentes méthodes de production mais aussi sur l’ensemble des activités liées à la création de la valeur et l’organisation du travail.